Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui nous partons explorer les Highlands. Levé plus matinal pour tout le monde, je n'ai même pas besoin de les réveiller, ils sont déjà en train de prendre leurs douches à tour de rôle. Je passe devant Louis compréhensif et lui pique son tour de douche pour aller ensuite préparer le petit déjeuner. Mrs Bouvard passe devant Théo, très comprehensif lui aussi. Nous sommes encore une fois étonnées par la fluidité de ce ce jour: pas besoin de leur dire de se lever ou de se préparer. Tout le monde prend son balluchon de pique nique du jour et à 9h pétantes, on est tous sur le trottoir en route pour rejoindre notre bus du jour. Océane a son bonnet panda, on ne la perdra pas de vue au moins! (Sauf qu'elle l'a perdu... Bref.) Le soleil commence à faire son apparition et le ciel est bleu même si il est moins bleu que chez nous dixit Mrs Bouvard (pfff elle fait sa difficile parce que, foi d'anglaise, un ciel comme ça, ce n'est pas vraiment habituel ici!). Notre petit bus blanc arrive et nous allons passer la journée avec 9 autres passagers qui ne vont pas être déçus du voyage je pense! Cameron, notre chauffeur a l'air très sympa. Tout le monde s'installe et c'est parti direction Stirling. On me pose à peu près 127 fois la question "Madame, qu'est ce qu'on fait aujourd'hui? Combien de temps ça va prendre?". Attitude calme et zen..... Et mes réponses évoluent au fur et à mesure "on va dans les Highlands, à Stirling, ensuite au Loch Lomond et enfin visiter une distillerie." Au bout de la 5eme fois "mais vous écoutez des fois quand je parle... on va dans etc." Au bout de la 10eme fois "Punaise ça fait 45 fois que je le répète on va dans les highlands" Au bout de la 15eme fois "vous verrez bien"... Affaire réglée!
Nous arrivons au bout d'une petite heure de route à Stirling, petite ville spécialisée dans les bijoux en argent. Le bus nous arrête au pied du château et nous partons explorer la ville. Le ciel se dégage et la vue aussi, la journée promet d'être belle. Tout le monde est de bonne humeur, enfin surtout Mme Bouvard et moi donc tout va bien! Arrivée au centre ville et après avoir envahi deux Charity Shop dans lesquels nous trouvons des deals inégalables et dans lesquels Iken et Calvin essayent des petites robes très seyantes... Nous laissons une petite heure aux élèves pour faire ce qu'ils veulent. Ils partent tout contents explorer cette jolie petite ville typique, sous le regard combattif de la statue de William Wallace. 55 mn plus tard tout le monde est au rdv sauf Theo et Loic. Le groupe remonte au bus pendant que je les attends. Ils reviennent 5mn plus tard en courant avec un ballon dans la main, visiblement ils ont eu des problèmes de compréhension avec la caissière. Remontée au pas de course au château, il fait chaud en fait en Ecosse! Pendant ce temps Mrs Bouvard a emmené le reste du monde visiter le cimetière du château, elle en revait depuis notre descente du bus, allez comprendre... Opération selfie-tombes. Mrs Bouvard fait toute sorte de selfies !
Nous sommes tous à l'heure pour repartir sauf une passagère italienne qui arrive en retard et en plus qui fait déplacer Louis qui lui a pris "sa" place parce que d'autres passagers avaient pris la sienne. Mme Bouvard et moi jetons un regard noir à la touriste italienne, on touche pas à nos petits, non mais! Il est midi et nous n'avons toujours pas mangé; nous repartons vers le Loch sans une plainte.... Oulalala c'est magique un peu. Une heure de route pendant laquelle nous croisons des moutons, nous apercevons les montagnes typiques écossaises et ou nous avons un peu peur de la conduite musclée de Cameron, Loch Lomond est enfin en vue. Non seulement Cameron roule vite mais en plus il parle en continue pour nous raconter l'histoire de l'écosse: deux problèmes, il parle en continue donc on ne peut pas traduire les details aux élèves et deuxièmement son ton monocorde nous endors un peu (et troisiemement il a un accent ecossais a couper au couteau). 13h15 nous pouvons enfin nous installer au bord du lac en compagnie des canards pour déjeuner. Il fait doux dehors et le paysage est magnifique. Les garçons jouent au foot et nous laissons tout le monde profiter tranquillement une petite heure. Et hop c'est reparti, à pied cette fois pour gravir la montagne la plus proche. Petite promenade qui commence par une foret humide sillonnée par de petits ruisselets et de grands arbres. C'est calme et tout le monde marche d'un bon pas. Apres passage d'une barrière à moutons nous arrivons sur la deuxième partie, gravir les marches qui mènent au sommet de la montagne herbeuse. Vito râle, selon lui son genoux est foutu à tout jamais, Iken et Fabian sont à la traine mais suivent sans râler (du moins je ne les entends pas). Je leur propose de s'arrêter en haut des marches mais ils continuent tous à grimper pour avoir une plus belle vue. C'est le monde des bisounours aujourd'hui! Séance photos, le ciel est bleu, l'herbe est très verte, le loch scintille au loin et tout le monde est très heureux. Quentin shoot dans le ballon du sommet vers le bas et cela sonne le retour au bus. Antoine descend gaiement, un peu trop d'ailleurs et atterri sur le coccyx. Plus de peur que de mal. Les garçons courent après leur ballon dans la vallée, Fabien part s'isoler derrière un arbre dans les bois et reviens avec une branche qui lui sert de porte balluchon, clarisse écoute discrètement les conversations de Mrs Bouvard et moi, Vito court comme un lapin....mais quid du genoux foutu?! Louis et Celine trainassent/revasses à l'arriere. Arrivée au bus vito repart en courant mais pour une bonne raison cette fois ci, il a oublié son appareil photo à la pause dejeuner. Un monsieur nous le ramène au bus, les écossais sont honnêtes! Allez, nous repartons pour la distillerie cette fois ci. Le chauffeur conduit de plus en plus vite et nous arrivons rapidement en vue du bâtiment blanc. C'est une des plus jolies distilleries d'écosse, nichée au creux d’une vallée. Le chauffeur et moi partons négocier les entrées. Nous rajoutons un petit supplément pour les profs, nous aurons le droit de déguster un 18 ans d'âge. Les 20 mineurs n'auront pas le droit de gouter, Celine et Quentin sont majeurs et donc privilégiés. La meute débarque et les deux accompagnatrices paraissent un peu nerveuses. Petit film pour introduire la visite et première dégustation. Mme Bouvard veut faire sentir son verre mais se fait rappeler sèchement à l'ordre par le maitre de maison.... Les élèves n'ont pas le droit de gouter ni même de sentir. Ca ne rigole pas ici. Je part la première visiter avec mon groupe, Mme Bouvard suivra avec son groupe et sa guide Sacha. Notre guide se détend petit à petit, je pratique la traduction simultanée et tout le monde a l'air intéressé. Idem dans le groupe de Mrs Bouvard. Petit moment rigolo quand nous mettons gaiement la tête entière dans la cuve de fermentation..... Le dioxyde de carbone nous saisi d'un coup le nez et les yeux et tous à tour de rôle nous avons un gros mouvelent de recul en poussant un "oh" dégoûté. La visite se termine par le magasin ou seuls les adultes ont le droit d'aller. Je ne peux même pas acheter de mignonettes de la part des élèves pour qu'ils ramènent à leurs parents, même en assurant au monsieur que les enfants n'y toucherons jamais, que je les donnerai aux parents en en mains propres en arrivant. Il est inflexible et je m'énerve une peu devant tant de rigidité mais rien à faire. Il ne veut même plus m'en vendre à moi. Tant pis pour eux! Mme Bouvard et moi ressortons en forme après notre deuxième dégustation de 18 ans d'âge. Le bus nous attend, tout le monde est la sauf l'italienne en retard encore. Cette fois ci c'est un couple d'américains qui lui a pris sa place, Mme bouvard et moi nous regardons d'un air satisfait quand la touriste remonte en râlant parce que sa place a été prise. Les élèves sont calmes, voir endormis et le trajet de retour se passe vite, peut être un peu trop vite, Cameron a envie de rentrer chez lui. Arrivée a Edinburgh nous faisons un petit arrêt "courses", ce soir au menu Steak pie et salade puis British cakes en dessert. Les garçons filent dans leur chambre faire un catch, certains attrapent un paquet de carte, d'autres s'en vont juste discuter dans leurs chambres, quelques uns prennent leur douche. La vie est douce, on est bien... Encore une bonne journée bien remplie.

Partager cet article

Repost 0